mardi 9 novembre 2010

PM'up : la Région Ile-de-France lance un appel à projets créateurs d'emplois

Voici une initiative qui va réjouir les Pme franciliennes (20-250 salariés en priorité) à la recherche d'un financement pour le développement d'un projet. S'il est significativement créateur d'emplois, un acompagnement financier jusqu'à 250 000 € peut vous être attribué.
Les 9 filières prioritaires de l’Ile-de-France sont :
- Eco-activités
- Industries de la création
- Mécanique et première transformation des métaux
- Optique et systèmes complexes
- Sciences de la vie
- Services à la personne
- Services financiers
- Tourisme et loisirs
- Transports et mobilité

Le projet doit être ambitieux, avec notamment une prévision de croissance significative de l’ordre de 50% sur trois ans de vos effectifs et du chiffre d’affaires.

Depuis 2008, 365 lauréats ont été désignés parmi les 770 candidatures déposées à l’occasion des deux premiers appels à projets de 2008 et 2009. Les entreprises, en moyenne, ont pu chacune bénéficier de 135 000 € d’aides et ont permis la création de 1 174 emplois

Date limite des dépots de dossier : 26  novembre.
toutes les infos sur :
http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/economie/appel-a-projet-pmup-2010/

mercredi 3 novembre 2010

Ile-de-France, lêve-toi !

 
crédit photo P. Garcia

pourquoi innove-t-on moins en ile-de-France qu'en province ? les dirigeants des Pme sont-ils plus frileux ? l'innovation fait peur ? les financements sont insuffisants ? on ne sait pas innover dans le service ? on copie ce qui existe déjà ? l'accompagnement y est moins développé qu'ailleurs ? ou la R&d offshore va bon train ?

voici en tous les cas les constats étonnants faits entre 2006 et 2008 par l'INSEE. Pas si étonnant en fait !

suite de l'article (cliquez)

Et puis, en fouillant sur le site de l'INSEE, voici un zoom sur l'innovation sur le plateau de Saclay, entre St-Quentin-en -Yvelines, et Massy (Essonne).
On y apprend avec tristesse que :  "Si au bout d’un an, la survie des établissements des secteurs innovants est supérieure de 3 points à celle de l’ensemble des secteurs, après deux années d’exercice, les établissements des secteurs innovants du territoire sont déjà moins pérennes que l’ensemble des établissements. Après dix ans, seuls 17 % des établissements innovants survivent contre 20 % tous secteurs confondus "

suite du dossier sur :
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=20&ref_id=14648

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...