jeudi 16 décembre 2010

"j'ai un projet innovant" : premier appel à projet TIC Nord-Pas-de-Calais

la Région Nord Pas de Calais m'a contacté pour m'informer d' un "Appel à Projets Innovants" dans le domaine des Nouvelles Technologies et du Numérique, et TIC qui sera clôturé le 11 février prochain.


Un site a été mis en place pour présenter cette opération, l'accompagnement offert aux futurs lauréats et recueillir les projets : http://www.jaiunprojetinnovant.com/. Vous pouvez en savoir plus sur l'article d'annonce :
communiqué.

mardi 9 novembre 2010

PM'up : la Région Ile-de-France lance un appel à projets créateurs d'emplois

Voici une initiative qui va réjouir les Pme franciliennes (20-250 salariés en priorité) à la recherche d'un financement pour le développement d'un projet. S'il est significativement créateur d'emplois, un acompagnement financier jusqu'à 250 000 € peut vous être attribué.
Les 9 filières prioritaires de l’Ile-de-France sont :
- Eco-activités
- Industries de la création
- Mécanique et première transformation des métaux
- Optique et systèmes complexes
- Sciences de la vie
- Services à la personne
- Services financiers
- Tourisme et loisirs
- Transports et mobilité

Le projet doit être ambitieux, avec notamment une prévision de croissance significative de l’ordre de 50% sur trois ans de vos effectifs et du chiffre d’affaires.

Depuis 2008, 365 lauréats ont été désignés parmi les 770 candidatures déposées à l’occasion des deux premiers appels à projets de 2008 et 2009. Les entreprises, en moyenne, ont pu chacune bénéficier de 135 000 € d’aides et ont permis la création de 1 174 emplois

Date limite des dépots de dossier : 26  novembre.
toutes les infos sur :
http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/economie/appel-a-projet-pmup-2010/

mercredi 3 novembre 2010

Ile-de-France, lêve-toi !

 
crédit photo P. Garcia

pourquoi innove-t-on moins en ile-de-France qu'en province ? les dirigeants des Pme sont-ils plus frileux ? l'innovation fait peur ? les financements sont insuffisants ? on ne sait pas innover dans le service ? on copie ce qui existe déjà ? l'accompagnement y est moins développé qu'ailleurs ? ou la R&d offshore va bon train ?

voici en tous les cas les constats étonnants faits entre 2006 et 2008 par l'INSEE. Pas si étonnant en fait !

suite de l'article (cliquez)

Et puis, en fouillant sur le site de l'INSEE, voici un zoom sur l'innovation sur le plateau de Saclay, entre St-Quentin-en -Yvelines, et Massy (Essonne).
On y apprend avec tristesse que :  "Si au bout d’un an, la survie des établissements des secteurs innovants est supérieure de 3 points à celle de l’ensemble des secteurs, après deux années d’exercice, les établissements des secteurs innovants du territoire sont déjà moins pérennes que l’ensemble des établissements. Après dix ans, seuls 17 % des établissements innovants survivent contre 20 % tous secteurs confondus "

suite du dossier sur :
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=20&ref_id=14648

samedi 18 septembre 2010

Eco-innovez ! Le développement durable est un tremplin à l'innovation

Le développement durable est au centre des éco-activités. C'est à dire des entreprises dont l'activité est directement liée à des préoccupations (ou fonctions) environnementales : traitement des pollutions, gestion de l'énergie, recyclage, réalisation de bâtiments HQE... Nous sommes à l'aube d'activités croissantes dans ces domaines.
L'environnement peut être aussi à l'origine de reflexions innovantes pour réduire les impacts générés par la fabrication ou l'utilisation d'un produit, ou la réalisation d'un service.
Ce sont les éco-innovations.
Elles sont sources d'amélioration des performances, ou de différentiation concurrentielle déterminantes.
La CCI de l'Essonne mise sur la réactivité des entreprises essonniennes à cette thématique, et elle vient de mettre en place une action appelée éco-innovation.
Les entreprises peuvent ainsi bénéficier d'un accompagnement pour déterminer des axes d'innovations puis élaborer un cahier des charges plus précis grâce à 4 jours de conseil auprès d'un spécialiste.
Grâce aux partenaires financiers (ADEME, DRIRE, Conseil Général de l'Essonne), une grande partie du coût de la prestation est prise en charge. Il reste un Ticket modérateur de 800 € à la charge de l'entreprise.

Pierre-Olivier VIAC qui est à l'origine de cette initiative à la CCI,  répond à mes questions, pour présenter et comprendre les enjeux de l'action 

Et avoir des exemples d'entreprises déjà engagées,  connaître les modalités de l'action.



Des incubateurs pour finaliser son projet innovant

Pour tous les porteurs d'idées innovantes, rejoindre un incubateur est une opportunité pour finaliser plus aisément et rapidement son projet, et en amont de la création d' entreprise. Ce dispositif est propre à la France. Il est soutenu par les pouvoirs publics. Il concerne notamment les idées en lien avec la recherche publique.

plaquette présentation

Cette rubrique est amenée à s'enrichir et les incubateurs sont invités à faire connaître leurs spécialités en commentant cet article.

Liste et coordonnées des incubateurs soutenus par le Ministère chargé de la Recherche http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/01/6/7016.pdf

Centres de ressources et d'appui aux projets innovants

En jetant un oeil sur le site de l'APCI, j'ai trouvé une interview utile pour évoquer quelques acteurs pouvant aider un porteur d'idées nouvelles. C'est l'occasion d'évoquer les CTI, dont je reparlerai dans quelques temps.


Interview de Christian Pillot, fondateur de France-Incubation, il est aujourd'hui membre d'honneur de RETIS.

Il n'est pas toujours facile de discerner les organismes et réseaux susceptibles d'appuyer les porteurs de projets innovants : on connaît OSEO bien-sûr, mais on entend également parler des incubateurs, des technopôles, des CEEI, des Critt, des CIT, du réseau ARIST, ... Comment s'y retrouver et utiliser au mieux ces différentes ressources ?


Il existe effectivement de nombreux centres de ressources dédiés aux projets innovants, dont les rôles sont souvent complémentaires. La plupart d'entre eux se retrouvent d'ailleurs au sein de l'association Retis.

Mais, ce qui me parait, avant tout, essentiel pour un porteur de projet innovant, c'est d'avoir un "référent", c'est à dire une professionnel "de terrain", ayant une très bonne connaissance de l'environnement de l'innovation, qui pourra le guider et le diriger, selon la nature de ses besoins, vers les bons partenaires locaux.

Le créateur doit éviter de "papillonner" ! S'il est contraint d'assurer lui-même la liaison entre ces différents organismes, il ne saura plus où donner de la tête et perdra à la fois du temps et de l'énergie inutilement.

Alors, très concrètement, que doit faire un porteur de projet innovant ? Par où doit-il commencer ?


Le premier conseil à lui donner est naturellement de rechercher, par lui même, si son idée ou son envie n'est pas "sur le catalogue" : internet constitue pour cela un excellent outil de recherche.

Il doit ensuite être en mesure d'expliquer cette idée à d'autres personnes. Un travail écrit de formulation de son idée sera donc un atout important pour convaincre de futurs partenaires ou, dans un premier temps, les professionnels susceptibles de l'appuyer.

Une idée n'arrive pas comme ça. Elle a une histoire, une genèse, qu'il est important d'exprimer de manière simple et claire. N'oublions pas qu'un des premiers critères de qualité d'un projet, c'est sa clarté.


Une fois cette première étape franchie, il est important qu'il ne reste pas seul, et qu'il recherche un partenaire privilégié, géographiquement proche, qui constituera le premier "référent" évoqué précédemment : selon les endroits et le type de projet, il pourra s'agir, par exemple, du bureau innovation d'une CCI, d'OSEO, d'une plate-forme d'initiative locale, ou d'un incubateur s'il s'agit d'un projet assez technique nécessitant de recourir à la recherche universitaire.

Le choix de ce partenaire privilégié est très important car il deviendra vite un "confesseur", quelqu'un qui osera le bousculer, le secouer si nécessaire. C'est pourquoi il devra, avant de faire son choix, en rencontrer plusieurs, leurs rôles et les moyens qu'ils mettent à la disposition des créateurs pouvant considérablement varier d'une ville à une autre. En fonction de l'avancement de son projet, ce partenaire le dirigera vers des administrations, des structures d'appui, des cabinets de conseil susceptibles de l'aider, et assurera la liaison entre ces derniers.


Venons-en à ces différents réseaux, quel rôle jouent les CRITT et les CTI ?


Ces réseaux sont, avec les laboratoires universitaires, les IUT, les lycées professionnels, des centres susceptibles d'appuyer techniquement des projets innovants développés par des entreprises en création ou existantes.

Il faut être attentif cependant à ne pas les saturer avec des projets ou questions n'entrant pas directement dans leur domaine de compétence. Aussi est-il préférable que les créateurs soient aiguillés vers eux et ne s'y présentent pas spontanément.

- Les Centres régionaux pour l'innovation et le transfert de technologie (CRITT) sont des structures publiques de recherche et de développement spécialisées par secteur d'activité. Par exemple, le CRITT de Strasbourg est spécialisé dans l'analyse du verre, des polymères, des céramiques et minéraux. Celui de Caen appuie des projets dans le domaine des technologies de l'information et de la communication. La liste de ces centres est disponible sur le site d'Evariste.

- Les Centres techniques industriels (CTI) sont des outils mis à la dispositions des entreprises, organisés par branches d'activité, par exemple : l'industrie du décolletage, la construction métallique, l'industrie du Béton, etc. Chaque CTI regroupe des experts du secteur concerné, et oeuvre aussi bien dans les domaines de la recherche et du développement que dans ceux de l'information, de l'assistance technique, de la formation, de la normalisation et de la certification. Ils disposent d'un fonds documentaire important et proposent aux professionnels de réaliser des recherches bibliographiques.

La liste des Centres est consultable sur le site du réseau CTI.

Et le réseau des Arist ?

Les Agences régionales pour l'information scientifique et technique - Arist - regroupent, au sein des chambres régionales de commerce et d'industrie, des ingénieurs dont le rôle est de rechercher, de rassembler, d'analyser et de mettre en forme une information pertinente pour les entreprises, dans les domaines de l'intelligence économique, des normes, de la propriété industrielle, du transfert de technologie. Elles s'adressent surtout aux entreprises existantes, mais travaillent également avec les incubateurs.

Qu'est-ce qu'un incubateur ?


Pour bien comprendre ce qu'est un incubateur, il faut définir la notion "d'incubation".

L'incubation correspond à la période qui va de la détection d'une idée à la réalisation du projet de création. C'est donc la période qui précède le moment où le projet pourra être financé par des partenaires privés extérieurs à l'équipe des fondateurs.

Un incubateur d'entreprises innovantes est donc un lieu d'accueil et d'accompagnement des porteurs de projets, pendant la phase d'incubation, financé par des fonds publics. Il leur offre un appui en termes de conseil, de formation, de financement et d'hébergement.

Etant situé dans, ou à proximité, d'un site scientifique, l'incubateur entretient des relations étroites avec les laboratoires de recherche et bénéficie ainsi des ressources scientifiques et technologiques et des contacts accessibles sur le site.

Qu'est-ce qui différencie les "incubateurs publics" des "incubateurs privés" ?

Il ne peut y avoir, à mon sens, d'incubateurs privés correspondant à la définition que j'ai donnée précédemment. En effet, la phase d'incubation d'un projet innovant est une période longue et particulièrement risquée, qui ne peut intéresser des investisseurs privés, sauf cas particuliers. En France, l'Etat et les régions, conscients de la nécessité d'appuyer et de "cocooner" les projets innovants pendant la phase d'incubation, ont pris l'initiative de créer et de financer des incubateurs publics.

Les incubateurs privés ont, quant à eux, vocation à réaliser des bénéfices, c'est à dire à construire et louer des locaux, à effectuer des prestations de services. Ils s'adressent à des entreprises nouvelles déjà constituées, et non pas à des projets en phase d'incubation, présentant trop de risques.

D'ailleurs, la traduction du terme anglo-saxon "Incubator" correspond plutôt à "pépinière". Le Centre d'entreprise et d'innovation construit sur ses fonds propres par Insavalor en 1989 et qui depuis plus de 20 ans réalise des bénéfices en accueillant en permanence une trentaine d'entreprises innovantes sur 6.000 m² est un bel exemple d' "incubator" français.

Que peuvent apporter les pépinières, les CEI, les technopoles aux projets innovants ?

Les pépinières et les Centres d'entreprise et d'innovation (CEI) sont des lieux d'accueil des jeunes entreprises. Contrairement aux incubateurs, ils interviennent après leur création, en leur offrant des prestations d'hébergement, à un coût inférieur au prix du marché, ainsi que des services annexes matériels et un accompagnement à la carte. Ils sont financés en partie par des fonds publics.

Certains CEI sont labellisés "CEEI", Centre européen d'entreprise et d'innovation, et ont ainsi pu bénéficier de fonds européens.

Quant aux technopoles, le concept est différent. Ce sont des sites scientifiques créés à l'initiative de plusieurs partenaires : les collectivités locales, les chambres consulaires, les universités, les agences de développement'

On retrouve sur ces sites : un environnement scientifique de qualité, des incubateurs, OSEO, des bâtiments d'accueil, des universités, des services et une politique globale de communication.

Quel est le rôle d'OSEO dans ce paysage de l'innovation ?


Le rôle d'OSEO , est fondamental. C'est un référent national doté d'un budget colossal. Les autres pays nous l'envient.

OSEO soutient depuis plus de 20 ans, des projets d'innovation à composante technologique, en intervenant là où les financements privés sont les plus difficiles à mobiliser.

Elle apporte aux porteurs de projets sélectionnés, une expertise, un accompagnement personnalisé, des outils financiers comme une avance remboursable à taux zéro en cas de succès, et des prestations sur mesures, tout cela dans le cadre d'une approche globale du projet.

Dans certaines villes, OSEO sera le bon contact "référent".

Propos recueillis par Laurence Piganeau

mardi 14 septembre 2010

Résultat de l'appel à Projet ECOTECH 2010

32 projets portant sur les écotechnologies, notamment dans le domaine de la prévention, de la mesure et de la lutte contre les pollutions locales (air, eau, sols, déchets...) ont été retenus dans le cadre de l'appel à projets « écotech » 2010. Au total, 26 millions d'euros vont leur être attribués par le ministère chargé de l'industrie, OSEO et l'ADEME.


plus d'informations sur le site
http://www.economie.gouv.fr/discours-presse/discours-communiques_finances.php?type=communique&id=4431

bonne nouvelle : un nouvel AAP est prévu en 2011 !

lundi 12 juillet 2010

fiches pratiques pour recherche de financement

Une série de 10 fiches (très) pratiques relatives à la recherche de financement, disponibles sur le site du Premier Ministre et publiées en 2007. De l'intelligence économique pour bien se préparer à la recherche de partenaire financier, et ... bien se protéger aussi !
http://www.intelligence-economique.gouv.fr/IMG/pdf/070924_10_fiches_pratiques_HRIE.pdf

dimanche 13 juin 2010

Oséo : interview du président (Journal Innovation)

Le Président d'Oséo évoque le soutien à l'innovation de service ou marketing.... environ 10% des projets soutenus.
http://www.innovationlejournal.com/spip.php?page=article_videoj&id_article=5704

dimanche 30 mai 2010

un appel à projet entreprenariat sur les pays Arabes

Vous avez jusqu'au 10 juin pour remettre vos dossiers de candidature pour la compétition MENA100.
Une quinzaine de pays de la zone MENA sont concernés. Les trois premiers recevront 30 000$ / 15 000 $ / 10 000 $.
les 100 projets retenus seront invités à présenter leur projet à Manama (Bahrein). Avec la possibilité de rencontrer des investisseurs.


"La compétition de Business Plan MENA 100 est un projet représentatif de l’éclosion de l’entreprenariat dans le Monde Arabe. La compétition a pour objectif d’encourager les entrepreneurs existants, inspirer les entrepreneurs potentiels pour se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise et mettre en relation les 100 meilleurs d’entre eux avec les sources potentielles de financement
La compétition de Business Plan MENA 100 récompensera VOTRE idée innovante et vous mettra en relation avec des investisseurs potentiels! Envoyez vos idées et tentez votre chance pour être parmi les 100 finalistes à présenter leurs projets à l’événement MENA 100"

site MENA 100

mardi 25 mai 2010

75% des innovations sont issues de la créativité et non de la R&D !

De quoi mettre du baume au coeur de tous les porteurs d'idées nouvelles non issues de l'univers technologique:  soyez créatif et vous verrez, vos idées peuvent être gagnantes ! voici un rapport intéressant qui va être publié prochainement  :
plus d'infos

"À l’origine des trois-quarts des innovations des entreprises, on ne trouve pas la science pure, mais les clients, les fournisseurs et les salariés. Le high-tech doit s’appuyer sur des innovations dans les organisations, la gouvernance, la formation, le management. À niveau comparable, c’est la créativité dans les usages des technologies qui démultiplie l’innovation et fait la différence entre les entreprises."

Grenelle environnement : un groupe de travail innovation dans le BTP

Grenelle environnement, BTP, contraintes réglementaires accrues, innovation  ... tout cela se marie-t-il bien ?
La reflexion est lancée dans le cadre du Grenelle avec un groupe de travail consacré à l'innovation.  Remise du premier rapport à l'automne.
Oui, je serais ravi d'y participer !
Site du Grenelle

J'en profite pour rappeler la définition de l'innovation selon l'OCDE en 1995:


« une innovation est la mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise ».

dimanche 16 mai 2010

Trophées de l'innovation INPI 2010 : le dépot des dossiers est ouvert

Toutes les infos sur les Trophées 2010 sur : 

http://www.inpi.fr/fr/l-inpi/trophees-inpi-de-l-innovation.html

J'en profite pour vous signaler divers retours d'expériences en vidéo liés à la protection industrielle, autour de 4 étapes :
- la bonne idée
- la préparation du terrain
- le coup d'envoi
- l'après match
http://innovations.inpi.fr/temoignages-parcours.php

Jusqu'au 30 juin pour bénéficier d'une aide à l'embauche dans les TPE

pour un collaborateur marketing ou autre : 

Objet :

  • Les TPE (Très Petites Entreprises) de moins de 10 salariés peuvent bénéficier d'une aide de l'Etat pour les embauches qu'elles réalisent entre le 4/12/2008 et le 30/06/2010.
  • L'aide à l'embauche dans les TPE concerne :
    - l'embauche d'un salarié en CDI,
    - l'embauche d'un salarié en CDD d'une durée supérieure à 1 mois,
    - le renouvellement d'un CDD d'une durée supérieure à 1 mois,
    - la transformation d'un CDD en CDI,
    - la réembauche d'un salarié recruté au titre de la priorité de réembauche,
    - la réembauche d'un salarié reprenant le travail suite à démission pour élever un enfant,
    - la réembauche d'un salarié reprenant le travail dans le cadre du cumul emploi-retraite.
  • L'aide s'applique aux rémunérations versées au cours des 12 mois suivant le 01/01/2009 ou la date d'embauche lorsque celle-ci intervient après le 01/01/2009, et entrant dans le champ d'éligibilité de la réduction de cotisations sociales sur les bas salaires (dite "Réduction Fillon").

Montants :

  • L'aide à l'embauche dans les TPE est accordée pour les salariés dont la rémunération est comprise entre 1 SMIC et 1,6 SMIC.
  • L'aide est calculée en multipliant la rémunération mensuelle brute par un coefficient, qui est au maximum de 0,14.
  • Le coefficient se calcule selon la formule suivante :
    - (0,14/0,6)x(1,6x(montant mensuel du SMIC/rémunération mensuelle brute hors heures supplémentaires ou complémentaires)-1].

 source  :
http://www.semaphore.cci.fr/aides/b5dmDndQ/pole-emploi/aide-a-l-embauche-dans-les-tpe.html

samedi 15 mai 2010

MORPHOLOGISME, ou comment innover dans le marketing relationnel

Innovation gagnante a enquêté sur une innovation qui pourrait faire date dans le marketing relationnel lié aux services et produits pour les particuliers. Tous les domaines qui touchent à l'image de soi ou à la personnalité sont concernés : du secteur automobile, à l'habillement, en passant par l'esthétique, les parfums, la coiffure. Plus encore, le secteur du recrutement pourrait bien être sensible au nouveau concept surprenant qui passionne tous ceux qui l'ont testé. La coiffure est le premier secteur à s'être approprié l'outil : MORPHOLOGISME (rebaptisé MORPHOLGIA en 2011) a vu le jour simultanément à la Roche-sur-Yon (85) et à Saint Sébastien-sur-Loire, près de Nantes. Là où se situent les deux salons de coiffure du Directeur du concept MORPHOLOGISME, Benoit HUGUENIN, imaginé en partenariat avec Samuel VALLEE qui a assuré l'étude et le développement du logiciel qui est au coeur de tout le concept.

Cette interview se déroule en 6 parties.

1. Présentation
La genèse de ce concept de marketing relationnel est la recherche de solutions pour améliorer la relation client, et la fidélisation des clients et clientes des salons de coiffure.
Les sujets sont comment aborder autrement le client pour qu'il soit reconnu ? comment aborder la coiffure sous l'angle du conseil ? La réponse peut-elle se trouver dans l'émotion ?




2. Relation client
Mettre en place une vraie relation client avec MORPHOLOGISME, permet d'anticiper les besoins et d'éviter certaines éventuelles erreurs de jugement (tant du client que du coiffeur), tout en prenant de la distance sur ses goûts personnels. C'est une méthode qui permet de mettre des mots et d'argumenter sur les bons choix.
L'un des principaux enseignements concerne l'"accessoirisation" du métier initial de coiffeur, qui passe au second plan de la relation client.


3. Un conseil valorisé et facturé
Alors qu'il est difficile en temps ordinaire de prendre le temps de questionner les clients pour bien les connaître, soit par rapport au timing serré, ou par rapport au savoir faire des équipiers en matière de communication, le concept MORPHOLOGISME permet de confirmer une procédure d'écoute du client, facile à mettre en place par chaque collaborateur, et vraiment apprécié par les clients qui se découvrent eux mêmes et se sentent compris.  Du coup, ils n'hésitent pas à parler du résultat avec leurs amis, collègues, ou proches, qui souhaitent à leur tour faire la consultation.
Il est alors possible de prendre le temps du conseil, et de le facturer au client.





 



4. Nouvelle activité
Le concept MORPHOLOGISME  appliqué à des salons de coiffure, est devenu une nouvelle activité à part entière. Un salon peut organiser en moyenne 6  consultations par jour, d'une durée totale de 45  minutes (incluant aussi l'analyse et les conseils coiffure), pour un prix identique partout en France. Pour le client, c'est un budget qui est indépendant de celui de la coiffure.



5. Démonstration

M. Huguenin fait dans cette 5 ème séquence la démonstration du logiciel, qui s'appuie notamment sur les surfaces des différentes zones du visage, de même que ses formes.
Les premières conclusions présentées  concernent les zones du visage à mettre en valeur, ainsi que les traits de caractère de la personne (aspects relationnel, spirituel, rationnel).



6. Synthèse
 Dans cette dernière séquence, est commenté notamment  le bilan écrit de 30 pages qui est remis à la personne, et qui comporte de très nombreuses informations sur l'image ou la personnalité du client.
Le coiffeur en extraira un certain nombre d'éléments pour mettre en valeur son ou sa cliente.




lundi 12 avril 2010

Le cluster Nekoe lance un brainstorming géant dans le domaine de l'innovation collaborative

les 27, 28, et 29 avril prochain, le cluster de la région Centre  Nekoe, propose une mise en relation  "on line" entre porteurs d'idées dans le domaine des services innovants, et de nombreux experts.
Pour structurer les débats, cinq grandes thématiques ont été retenues :

  1. Transformons l’industrie : en quoi les services peuvent-ils être vecteurs de croissance pour l’industrie ?
  2. Développement durable et services : le développement durable passe-t-il par les services ?
  3. Réinventons la relation client : la relation de service est elle l’avenir de la relation client ?
  4. Révolution des services et révolution numérique : quelle est la place des nouvelles technologies dans la révolution servicielle ?
  5. Dynamisons notre territoire : quels services et quels réseaux faut-il mettre en place pour un territoire compétitif ?
Plus d'infos sur http://www.collaboratif-info.fr/actualite/innovation-nekoe-ouvre-sa-communaute-pour-un-brain-storming-geant

L'interview du Directeur de Nekoe, Paul Pietyra  :

le jam d'Orléans : on peut tous faire de l'innovation par les services from Jean Michel Billaut on Vimeo.

">

Le site de Nekoe dédié à l'innovation de service : http://www.nekoe.fr/

vendredi 2 avril 2010

Appel à projet "Paris 2030"

Un appel à projet original visant à faire de Paris "un laboratoire de recherche".  plusieurs domaines sont concernés.  Dépot des dossiers avant le 17 mai.  plus d'info sur http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article5426

vendredi 12 mars 2010

Une pub innovante dans le métro ! merci IKEA

une fois n'est pas coutume ! j'évoque une pub, ou pourrait-on parler davantage d'un "coup évennementiel" très innovant. Une innovation pour exister dans un secteur très concurrentiel. Il fallait oser le faire. L'impact est énorme.  On n'en attendait peut-être pas moins de IKEA qui mise à la fois sur la qualité "nordique" et le rêve, pour nous surprendre de cette manière "en améliorant notre quotiden", qui est la base line affichée. Il est possible que ce ne soit pas la première édition de ce petit show room "in-situ" ou les lieux de passage publics quotidiens que les parisiens finissent par s'approprier deviennent un lieu "de vente", à l'echelle d'un show room "à domicile". L'objet est mis en scène et sort de l'affiche, comme à la station Concorde (photos), ou encore à Madeleine, ou Opéra. L'usager, lui, dit "merci". coup de chapeau !




dimanche 31 janvier 2010

Financement de l'innovation : ma sélection d'appels à projets 2010... il faut faire vite !

J'ai été agréablement surpris de voir le nombre conséquent d'appels à proposition en ce début d'année (attention aux échéances de remise des dossiers sur février ou mars).
Cette sélection concerne de très nombreux secteurs d'activité.
Produits industriels, l'environnement, la chimie, la biomasse, l'agriculture, le social, l'énergie, le BTP, les TIC....

J'ai jeté pèle mèle les liens en distinguant les appels régionaux, nationaux, et européens (7 ème PCRD).

A votre disposition pour approfondir des thèmes de réflexion.


REGIONS :
Aquitaine - Eco innovations :
www.les-aides.aquitaine.fr/article586.html


Languedoc Roussillon - innovation sociale:

www.info-entrepriseslr.fr/a_la_une/appel_a_projet_2010_place_a_l_innovation_sociale


Rhône Alpes - Ecotech (financement d’une innovation dans le domaine des réductions des pollutions)
www.innovation.rhone-alpes.cci.fr/informez-vous/actualites/un-nouvel-appel-a-projet-ecotech-a-ete-publie-3690.html

Provence –Alpe-Cote d’Azur - Projets entreprises régionales et laboratoires
www.industries-culturelles-patrimoines.fr/images/stories/documents/aprf20101.pdf

Paris : aménagements urbains pour les malentendants et malvoyants :
www.paris.fr/portail/Solidarites/Portal.lut?page_id=98&document_type_id=2&document_id=64175&portlet_id=819

NATIONAL :

- ECOTECH : couvre l'ensemble des technologies de l'environnement centrées sur la réduction à la source, le traitement et la mesure des émissions polluantes d'origines industrielles, urbaines et agricoles.
www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts?NodId=17&lngAAPId=280

- ECO INDUSTRIE : comme ci-dessus, mais plutôt orienté sur les expérimentations (de prototypes)
http://www.industrie.gouv.fr/pratique/aide/appel/pdf/cahier_charges_eco-industries-2010.pdf


- Programme de recherche Alimentation et Industries Alimentaires (ALIA)
www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts?NodId=17&lngAAPId=277


- Programme Ecosystèmes, territoires, ressources vivantes et agricultures - SYSTERRA
www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts?NodId=17&lngAAPId=276

- BIOENERGIES 2010
www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts?NodId=17&lngAAPId=284

- Habitat intelligent et solaire photovoltaïque
www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts?NodId=17&lngAAPId=294
- fruits et légumes :
www.ania-recherche.net/ania_recherche/Appel-a-projets/Appel-a-projet-du-Pole-Europeen-d-Innovation-fruits-et-Legumes

- agriculture :
www.acta.asso.fr/apps/accesbase/dbtoweb.asp?d=7231&t=0&identobj=IvFti5qL&uid=57305290&sid=57305290&idk=1

- secteur de la bio masse et bio tech :
http://www.axelera.org/srt/axelera/content/actualites/actualitesThemes?id=1263

- nutrition santé :
www.iar-pole.com/fr/index02.php

- Concours accompagnement d’un projet de création (Laval) :
www.idenergie.fr/index.php/une-equipe-pour-vous-aider-a-creer-votre-entreprise.html

- les appels à projet 2010 de l’ANR (tous les thèmes) :
http://www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts


- efficacité énergétique dans l’industrie (bourse Total):
www.agence-nationale-recherche.fr/projets-d-entreprises/docs/total-2010.pdf

- Appels à projets libres entre entreprises-laboratoires :
www.agence-nationale-recherche.fr/ProjetsEntreprises

- santé toxicologie :
http://www.sent-iledefrance.org/

- TIC :
o Programme Conception et Simulation COSINUS
www.agence-nationale-recherche.fr/AAPProjetsOuverts?NodId=17&lngAAPId=272

o INFOROUTE
www.inforoutes.francophonie.org/doc/actualites/ffi-guide-proposant-18e.pdf

Les appels à propositions OSEO (différents secteurs):
www.oseo.fr/a_la_une/agenda/appels_a_propositions

Les mesures en faveur des jeunes entrepreneurs (étudiants, JEI, ...) :
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid20006/innovation-recherche-et-developpement-economique.html



EUROPE :
7 ème PCRD
cordis.europa.eu/home_fr.html


vendredi 29 janvier 2010

Appel à projets ApprenTIC

Vous êtes une PME ou une TPE, vous avez un(e) apprenti(e) et un projet numérique à réaliser: participez ensemble aux Trophées ApprenTIC.

Vous voulez créer votre site de eCommerce ? La conception assistée par ordinateur peut être un plus pour votre entreprise ? Vous souhaitez vous équipez d’un logiciel de gestion?… les Trophées ApprenTIC, c’est l’occasion de passer à l’acte.


Si votre projet est retenu, il peut être subventionné jusqu’à 80 % de son montant total et jusqu’à 15 000 euros.

Candidature jusqu’au 15 février 2010.
Marketic peut vous aider à formaliser un dossier original.


Informations, dossier et règlement de candidature téléchargeables sur:

http://www.iledefrance.fr/appels-a-projets/apprentissage/trophees-apprentic-2008/


Contact : anne.brisset@iledefrance.fr



dimanche 17 janvier 2010

Bienvenue à la Poste : innovation marketing majeure qui supprime l'attente en bureaux de poste (2/2)

Dans cette deuxième partie, il est intéressant de faire deux focus.

Le premier concerne l'accueil des clients souffrants d'handicaps. Le bureau de poste de Montparnasse fait un peu office de bureau pilote à ce sujet, avec l'aménagement d'équipements spécifiques pour mieux accueillir également ces clients.

Rémi Karcher présente les aménagements dans la vidéo ci-dessous.

">

Deuxième focus pour valider le temps d'attente, voici un exemple concrêt d'accueil dans l'agence. Un premier client attendra environ 3 minutes son tour avant d'être pris en charge pour un changement d'adresse, car une autre personne était devant lui. Un autre, habitué, n'attendra pas en se dirigeant directement aux automates.

">

Rémi Karcher conclut en précisant que cette nouvelle organisation n'aura pas d'impacts directs sur les couts des services postaux, mais aura par contre des retombées sur les ventes accrues de produits-services.

L'opération va s'étendre dans toute la France durant 2010 auprès des 1000 bureaux de poste les plus importants, et en banlieue parisienne.






samedi 16 janvier 2010

Bienvenue à la Poste : innovation marketing majeure qui supprime l'attente en bureaux de poste (1/2)

Rien de mieux qu'une visite in-situ pour se rendre compte des grands changements qui ont été menés dans les bureaux de poste depuis Septembre dernier. Je m'étais déjà rendu compte qu'un bouleversement était en cours dans le bureau de poste où je me rends fréquemment sur Paris 7.
J'avais d'abord été séduit par la clareté de l'espace et le design intérieur.
Mais au delà, à peine arrivé, j'étais accueilli par un conseiller qui m'orientait vers tel ou tel guichet, voire me fournissait le service attendu, sans m'apercevoir qu'il gérait aussi la charge de travail de ses collègues.
L'écoute du client semblait la préoccupation de ce conseiller, pour au final, être rapidement servi.

Lorsque l'on m'a proposé de rencontrer l'initiateur de toute cette stratégie marketing innovante, Mr Rémi Karcher, l'actuel Directeur de la Poste Paris Sud, j'ai immédiatement accepté. L'entretien présenté ci-après s'est déroulé dans le bureau de poste de Montparnasse, 42 rue Vaugirard, ce 15 janvier.

Pour l'historique, Rémi Karcher était auparavant Directeur de la poste sur les Yvelines. C'est là qu'il a imaginé la réorganisation des bureaux de poste qu'il a appliqué sur une agence pilote.

Il a ensuite mis en place son concept sur une agence pilote de Paris 13.  Les résultats particulièrement efficaces ont par la suite été duppliqués à l'ensemble des bureaux de poste parisiens.
Pour faire simple, l'objectif est de supprimer l'attente, et dans le pire des cas, elle ne doit pas excéder 5 minutes. Le nouveau concept aurait permis de réduire par 3 la durée d'attente, soit 2 minutes et demi en moyenne.


L'innovation a nécessité l'analyse poussée des besoins clients, au travers notamment de la perception de la notion d'attente, et du type d'opération à réaliser (les opérations rapides, les plus longues).  L'usage renforcé de la technologie avec la multiplication des automates a permis aussi d'accélérer la plupart des opérations courantes d'affranchissement.  La première partie de l'interview porte sur ces aspects : la problèmatique, les types de clients, la perception de l'attente, et les solutions apportées.



 Alors comment  aller à l'écoute du client ? Pour entrer dans le détail, l'accueil du client et l'utilisation des automates sont présentés dans la deuxième partie de l'enquête.




Accueillir le client dès son entrée dans le bureau de poste est la première action. L'usage accru des automates est le deuxième point. Un troisième point est l'aménagement des horaires d'ouvertures élargis jusqu'à 20h en semaine et 13h le samedi (sur certains bureaux de poste).
La quatrième solution est la spécialisation des guichets.  M. Karcher précisera que si la spécialisation des guichets permet de traiter plus de demandes, cela  ne signifie pas pour autant pour les conseillers sont confinés dans un type d'opération.  Comme on le voit sur le troisième extrait, les espaces restent ouverts et à tout moment, le conseiller peut aller chercher un client dans la file d'attente et traiter tout type de demande. Il reste polyvalent. Nouveauté également : les conseillers restent debout, pour "se mettre au niveau du client".
Pour valider cet aspect, une étude menée auprès de médecins a conclu au fait que passer souvent de la station assise à debout était préférable à l'organisme, que d'être en permanence assis. La hauteur des sièges des conseillers a été adaptée à une assise en position haute.




suite de l'article à venir prochainement...


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...