mercredi 5 octobre 2011

appel à projet prospection innovation en chine avec COOPOL

Ouverture du cinquième appel à projets COOPOL Innovation France-Chine 2012

Le programme est destiné aux PME innovantes des pôles de compétitivité ou des technopôles français, en association avec leurs partenaires de recherche académique. Il a pour vocation l’identification de partenaires potentiels en Chine au travers d’une mission d’évaluation de 6 jours financée et organisée par le service pour la science et la technologie de l’Ambassade de France en Chine. Les candidats ont jusqu’au vendredi 25 novembre 2011 pour envoyer leurs dossiers.

la suite sur :
http://www.ambafrance-cn.org/Ouverture-du-cinquieme-appel-a-projets-COOPOL-Innovation-France-Chine-2012.html

jeudi 8 septembre 2011

une conférence AIMCC et Mediaconstruct sur les e-catalogues industriels du BTP, et leurs applications dans la maquette numérique BIM et les logiciels métiers





Dans le domaine des TIC et du BTP, ça bouge beaucoup et les avancées commencent à se voir partout ! Reste encore à s'en convaincre et à voir des demonstrations pour s'en rendre compte.

Alors qu'une nouvelle révolution, après celle de la CAO, est annoncée avec le travail partagé autour du BIM (la maquette numérique 3D des bâtiments), une conférence le 20 septembre prochain après midi , est organisée par AIMCC et Mediaconstruct à l'occasion de Building 360 au CNIT à la Défense.

Programme et inscription : http://www.aimcc.org/pages/documents/NET11163%20DTH%20v%20finale%20plaquette%20conférence%20AIMCC%2020%2009%2011.pdf

Vous y verrez plus clair sur l'état d'avancement des e-catalogues des industriels, avec de nombreux exemples d'applications dans le BIM (maquette numérique), dans les logiciels de conception : thermiques, fluides, structures.... et aussi sur la situation sur les normes et les standards d'échanges de données dans le domaine (IFC, BIM...).

pour les industriels l'enjeu est de contrôler la qualité des données échangées sur leurs produits. Droit de propriété oblige !
Le secteur automobile a été le précurseur dans le domaine, en dématérialisant les pièces détachées automobiles, pour les télécharger dans les logiciels de conception ou de commande.

Pour les industriels du BTP, les "EDI" se sont développés depuis 20 ans, autour du code barre (Gencode), pour dématérialiser les commandes, et factures entre distributeurs et industriels.

Avec la maquette numérique, l'ensemble des éléments de prescription sont dématérialisés (propriétés de description, caracteristiques techniques, thermiques, environnementales, etc)pour alimenter les logiciels métiers, les sites internet d'information, etc.
La solution : une norme de description des produits, dénomé le DTH, Dictionnaire technique Harmonisé, à l'instar des FDES (Fiches de déclarations environnementales) qui ont sû s'imposer dans le domaine de l'information environnementale.

un vaste chantier est en route, piloté par l'AIMCC.



à suivre aussi sur www.codebtp.com


mercredi 31 août 2011

Encore 16 jours pour concourir au prix Entreprise et Environnement

Vous venez de créer une entreprise dans le domaine de l’environnement ? Voici une opportunité de vous faire connaître : le prix Entreprise et Environnement.                 Vous avez  Jusqu'au 16 septembre

Le ministère de l’Ecologie,du Développement Durable, des Transports et du Logement et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, lancent l’appel à candidatures pour les Prix Entreprises et Environnement.
Avec ces prix, le ministère du développement durable et l’ADEME récompensent chaque année des entreprises innovantes en matière de développement durable. En 2011, le ministère souhaite à travers ces prix prouver que l’économie verte fait ses preuves et que les filières industrielles mesurent l’enjeu de ce nouveau défi qu’est la croisance verte en présentant des innovations.
L’édition 2011 souhaite mettre en avant toutes les innovations qui répondent à la nécessité de produire durable, l’un des 9 défis de la stratégie nationale de développement durable, 2010-2013, vers une économie verte et équitable.
Les cinq catégories de prix pour lesquelles les entreprises peuvent se porter candidates :
  • Ecoproduit pour le développement durable : ce prix récompense des entreprises pour des produits ou services apportant des progrès dans le sens du développement durable. Sont pris en compte, en particulier, les efforts de l’entreprise pour réduire les impacts environnementaux tout au long du cycle de vie du produit ou du service.
  • Technologies économes et propres : ce prix récompense des entreprises ayant réalisé pour leurs besoins propres des investissements innovants qui ont concouru à la réduction des consommations d’énergie et/ou des pollutions.
  • Innovation dans les écotechnologies : ce prix récompense des entreprises du secteur des écotechnologies (eau, déchets, air, sols, performance énergétique, énergies renouvelables...) qui ont mis sur le marché une innovation en matière de produit, de procédé ou de service, ayant permis de faire progresser significativement une filière.
  • Management et initiatives pour le développement durable : ce prix est décerné à des entreprises qui mettent en oeuvre un système de management ou prennent des initiatives allant dans le sens du développement durable, y compris en matière de partenariat avec des organismes de toute nature dans les pays en voie de développement.
  • Biodiversité et entreprises, ce prix récompense les entreprises qui développent les meilleures pratiques en la matière. Cette catégorie comporte les quatre mentions suivantes : « produit pour la biodiversité », « démarche de gestion de site », « initiative de sensibilisation » et « projet pour la biodiversité ».
Les prix seront décernés aux lauréats à l’occasion du Salon Pollutec qui se tiendra du 29 novembre au 2 décembre 2011 à Paris-Nord Villepinte.
Les meilleurs dossiers des Prix Entreprises et Environnement seront ensuite transmis à la Commission européenne pour participer aux prochains European Business Awards for the
Environment (concours organisé tous les deux ans).
Date limite de dépôt ou d’envoi des dossiers de candidature des entreprises : 16 septembre 2011 pour les 5 catégories.
Les dossiers de candidature :
plus d'infos :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Prix-Entreprises-et-Environnement,23059.html

accompagner les porteurs de projets : une clé à décoder

je vous invite à lire ce dossier intéressant des Echos Entrepreneurs :
http://entrepreneur.lesechos.fr/entreprise/creation/dossiers/couveuses/couveuses-pepinieres-faites-grandir-votre-projet-110995.php

Par contre, l'une des polémiques concerne les "béquilles" rencontrées dans les structures d'accompagnement.  Les avantages proposés ont souvent un revers de médaille : on facilite la création, mais on ne la pérénise pas. Pourquoi ? c'est une notion de risque selon moi : aucun accompagnateur public ou assimilé ne prendra de risques à votre place. Au plus, il présentera quelques possibilités de stratégies, mais sans réelles garanties.

Concernant les aspects financiers, voici un commentaire déroutant d'une chef d'entreprise, relatif à une couveuse d'entreprise :
"Couveuse d'entreprise c'est sympa on a des rendez vous tous les mois, mais au bout d'un moment ça coince.
 En couveuse d'activité vous faites toutes les avances de frais et vous êtes remboursés quand vous avez assez d'argent sur votre compte couveuse. Sauf que vous vous retrouvez avec des impayés. Vous vous démenez tout seul pendant un moment pour récupérer l'argent mais ça ne tombe pas. Au bout d'un moment c'est votre situation financière personnelle qui en prend un coût surtout quand vous avez épuisé vos droits assedic et que vous vous retrouvez au RSA.
 Là il y a deux solutions :
 - Vous endetter personnellement pour couvrir les charges qui tombent le temps de faire rentrer l'argent.(si votre banquier est un type sympa…)
 - Vous laissez tomber.
 Bref mon conseil serait Couveuse d'activité oui si et uniquement si vous avez de l'argent pour créer votre fond de roulement! (minimum 2 ans de smic). Il ne faut surtout pas répondre aux sirènes des mesures mis en place à droite et à gauche. Car au final c'est bel et bien votre situation financière et sociale qui prend et qui prend très cher".  

dans un prochain article, je vais essayer d'en savoir plus sur les couveuses.

jeudi 11 août 2011

Premier appel d'offre pour développer le photovoltaïque

Publication le premier Aout du Premier appel d'offres photovoltaïque  : 
Le cahier des charges du 1er appel d’offres simplifié sur le photovoltaïque pour les installations sur bâtiments entre 100 et 250 kWc a été publié le 1er août sur le site Internet de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).
Les objectifs :
Développer la filière photovoltaïque
Un dispositif pour l'environnement, les professionnels et les consommateurs

suite du communiqué sur :
 http://www.economie.gouv.fr/economie/cahier-des-charges-du-premier-appel-d-offres-photovoltaique

appel d'offre :
http://www.cre.fr/documents/appels-d-offres/appel-d-offres-portant-sur-des-installations-photovoltaiques-sur-batiment-de-puissance-crete-comprise-entre-100-et-250-kw

mercredi 3 août 2011

Le portail international des idées vient d'ouvrir avec www.creapom.com


J'ai une idée, comment la développer ? comment trouver un partenaire ? et pourquoi pas la vendre si elle est matérialisée ?
Voilà le principe fondateur du site www.creapom.com
L'interview des créateurs : interview des créateurs de CREAPOM

C'est un peu "leboncoin" des idées, et plus encore,  un booster pour l'innovation en tout genre.

CREAPOM est un portail qui réunit en un seul endroit toutes les compétences et outils pour faire d’une idée un vrai projet concret. C’est l’épine dorsale de toute idée créative, sur tout son « cycle de vie », de sa naissance jusqu’à sa réalisation puis  sa mise sur le marché.

On retrouve 3 univers :

-          CREAPOM PROJECT : Un espace de matérialisation et de développement des idées

-          CREAPOM PROTECT : Un espace de protection des idées

-          CREAPOM MARKET : Un espace de communication et de vente des idées

La création est encore bien trop cloisonnée de l'avis de tous, malgrès toutes les initiatives existantes. Et pourtant, beaucoup s'en défendent !
J 'affirme que le manque de fluidité des processus menant à la maturité d'une idée est en grande partie la cause des découragements et des échecs.  Ces processus sont nombreux, et concernent les 3 pîliers techniques de l'innovation (cf la méthode marketic-innogur) :
- la connaissance du marché et le positionnement du produit
- le financement
- l'intégration de la technologie

Entre parcours du combattant, protocoles élitistes de sélection, vrai-faux débat scientifique sur le caractère "innovant" d'une idée (alors que c'est quand même le marché qui décide !), non connaissance des rouages du développement d'une idée,     99% des bonnes idées sont éliminées  !
Les gens qui ont des idées n'ont pas tous bac+5, et nous savons de plus combien les "boites à idées" dans les entreprises apportent de formidables projets (généralement peu récompensés !)

Alors, libérons les idées et la création !

CREAPOM s'adresse à toute personne ayant une idée, et qui se dit : "pourquoi pas". Il peut alors chercher des prestataires (ou partenaires) pour la développer.
A l'inverse, tout prestataire ou entreprise en recherche d'idée à développer peut aussi s'exprimer et trouver l'idée du siècle !
Tous les domaines de la création sont concernés, de l'artistique, en passant par des formules mathématiques, des recettes de cuisines, ou encore des produits nouveaux.











MARKETIC et MYCREATIVEMARKET ont développé ce nouveau site à la demande de deux créateurs d'entreprise, Christophe Plissonneau (pianiste compositeur) et Stéphane Leduc (Chef d'entreprise de mécanique et inventeur). Pour répondre à leur cahier des charges, dans un
 objectif gagnant,  nous avons intégré toute une réflexion sur les étapes du processus de  maturation d'une idée :
- émergeance et présentation de l'idée (dépot d'une annonce)
- matérialisation de l'idée (pré maquette, faisabilité fonctionnelle et visualisation de l'idée)
- protection de l'idée (protection simple ou protection industrielle)
- consultation d'expert (définir les contours stratégique, technique et financiers d'un projet de développement)
- recherche de financements
- concrétisation de l'idée (vers une professionalisation du projet, avec de préférence un accompagnement privé ou des organismes publics)
- commercialisation / recherche de partenaires (cf photo ci-dessous, cliquez pour agrandir)

Pour avoir accompagné des dizaines de porteurs de projets, il était important de distinguer toutes ces étapes, car un porteur d'idée a besoin de souplesse et de liberté dans la  phase de matérialisation, souvent autofinancée. La protection est ensuite un passage obligé impossible à faire sans matérialisation de l'idée. Enfin, la concrêtisation doit de préférence être encadrée en fonction du profil du porteur de projet.

De nombreuses fonctionnalités ont aussi été développées, pour réunir toutes les conditions de bons développement des idées créatives,  notamment :
- les experts "online" qui permettent de discuter directement avec un expert généraliste ou spécialisé
- l'appel d'offre pour les prestataires inscrits, après que le porteur d'idée ai mis une annonce dans un ou plusieurs champs d'activité.
- CREAPOM Market, site associé qui est réservé à la vente des idées
- la protection des idées
- la traduction automatique multilangue des annonces

Bonne nouvelle : il semblerait que les inscriptions seront gratuites pour les premiers inscrits qui viendraient de ma part, malgrès ce qui est indiqué sur le site lors de l'inscription ! Envoyez un message de ma part aux inventeurs, ils vous reservont un bon accueil ;-)  www.creapom.com

Lancement du 20e appel à projets du Fonds francophone des inforoutes

Depuis le 21 juillet 2011 les soumissions de projets pour le Fonds francophone des inforoutes dont la mission est de favoriser l’appropriation et l’usage des technologies dans les pays du Sud et d’Europe centrale et orientale peuvent être déposées jusqu’au 16 mars 2012.
Ayant pour objet la production multilatérale de contenus et/ou d’applications numériques francophones, les projets soumis au Fonds des inforoutes doivent impérativement s’inscrire dans l’un des domaines suivants :
• promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ;
• promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l'Homme ;
• appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche ;
• développer la coopération au service du développement durable et de la solidarité.
Conformément à la Déclaration du Sommet de Québec et à sa résolution sur la promotion de la langue française, le Fonds francophone des inforoutes accordera une place importante aux projets qui favorisent l’accessibilité et la visibilité des ressources numériques valorisant la langue française et son rayonnement.
Les projets portés par ou au bénéfice des femmes et/ou des jeunes sont encouragés et recevront une attention particulière.
Le choix des projets qui recevront une subvention à l'issue de ce 20e appel interviendra au cours de la troisième semaine du mois de juillet 2012.
Pour améliorer la présence du français dans l’univers numérique et répondre aux besoins des pays en développement, l’Organisation internationale de la Francophonie soutient la production de contenus et d’applications numériques au moyen du Fonds francophone des inforoutes. Ce Fonds a pour mission de promouvoir les TIC dans les pays du Sud et d’Europe centrale et orientale en finançant, à la suite d’appels à projets, des initiatives multilatérales de production de contenus et applications francophones s’inscrivant dans les grandes orientations de la Francophonie.

Le Fonds francophone des inforoutes a financé 220 projets sur les 1839 reçus depuis 1998 avec une moyenne de subvention des projets d'environ 80 000 euros.

Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site :
http://tinyurl.com/3vrlp8z
ou sur
http://www.inforoutes.francophonie.org/

et en particuliers le guide du propsoant et le guide de présentation des candidatures

jeudi 28 juillet 2011

les chiffres du CIR 2010 , et des JEI

D'après le bilan 2009 sur le CIR (Tous les montants CIR 2010 ne sont pas encore déclarés du fait des clôtures décalées):
 Au global  :
- 15 000 entreprises ont recours au crédit d’impôt recherche
- 5,5 milliards d’euros de crédit d’impôt recherche en 2010
- 10 000 entreprises de moins de 250 salariés ont bénéficié de 1.1 millards d'€ de CIR (30% du total de 4.7 Milliards d'€)
- 22 grands groupes ont déclaré des dépenses supérieures à 100 M€ et ont bénéficié de 1.4 milliards d'€ de CIR (je n'ai pas la liste des noms).
- 2 904 projets en incubation entre 2000 et 2010
- 2 373 Jeunes Entreprises Innovantes (JEI)
En détail :

+17% d'entreprises ont bénéficiés du CIR en 2009 par rapport à 2008.

50% des nouveaux déclarants sont des entreprises de moins de 10 personnes. 1/3 ont entre 10 et 50 salariés;


 Les entreprises de services représentent 1/3 des CIR distribués.

Si les entreprises franciliennes représentent  35% du nombre de bénéficiaires, elles ont reçue 67 % des CIR distribuées.








Pour plus d'informations, je vous invite à lire le bilan établi par le MESR (Mai 2011) :  BILAN

samedi 12 février 2011

encore 3 jours ! Genopole lance un concours de création d’entreprises de biotechnologies

 Jusqu'au 14/02, postulez au concours de création d'entreprise de biotechnologies de  Genopole


A l’occasion du 24e salon Pollutec de Lyon, Genopole®, premier bioparc français situé à Evry (Essonne), lance un concours de création d’entreprises destiné aux étudiants, aux chercheurs, aux ingénieurs… à tout porteur de projet, souhaitant développer une innovation dans le secteur des biotechnologies de l’environnement, de l’agronomie ou de l’industrie (hors secteur médical).

Genopole® est à la recherche de talents, d’idées novatrices et de projets audacieux. Les candidats primés auront la chance de pouvoir développer leur projet, en bénéficiant du savoir-faire de l’équipe du bioparc démontré depuis douze ans dans la création d’entreprises de biotechnologies et du soutien des sociétés partenaires de l’événement.

Genopole® accueillera une première sélection de candidats lors d’une journée de travail avec

des financiers, des juristes, des experts de la création d’entreprise… qui leur donneront avis et conseils pour optimiser leurs chances de réussite.
Un jury constitué de l’équipe Genopole, de scientifiques, de chefs d’entreprises et de financeurs publics sélectionnera les meilleurs d’entre eux. Le lauréat sera récompensé d’un prix de 70 000 € comprenant une dotation de 30 000 €, un accompagnement personnalisé d’une valeur de 30 000 € et un hébergement gratuit au cœur du bioparc évalué à 10 000 €. Des prix spéciaux d’une valeur de 40 000 € (accompagnement personnalisé et hébergement gratuit pendant six mois) seront également décernés jeudi 24 mars lors d’un Forum de la convergence des biotechnologies organisé par Genopole®.
Les porteurs de projets peuvent remplir leur dossier de candidature jusqu’au 14 février

(http://concoursentreprisebiotech.genopole.fr/)

samedi 22 janvier 2011

appel à projet filière industrielle

Un appel à projet important pour les filières industrielles engagées dans des recherches de développement "structurantes", et portées par leurs fédérations.

Le dépot des dossiers peut se faire tout au long de 2011.
Les dossiers seront appréciés selon leur intérêt stratégique, collectif, et économique.
les coûts pris en compte seront aidés financièrement à hauteur de 10% et jusqu'à 80% (dans le cas de la formation.

Tout le détail de l'AAP :
http://www.industrie.gouv.fr/pratique/aide/appel/filiere-industrielle-2010.pdf

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...