mercredi 29 mai 2013

L'innovation marketing : les acteurs du marketing présentent les tendances !

l'innovation marketing et une méthode du marketing de l'innovation
Ce lien vous présente les tendances du moment en matière d'innovation marketing. C'est à dire lorsque le marketing emboîte  le pas sur l'innovation.

Je glisse au passage un mot sur un point. Le marketing de l'innovation qui est mon cheval de Troie, se situe en amont ! A une échelle institutionnelle, c'est un processus pour repenser l'innovation.  Cette approche vise à développer des techniques d'innovations pour sécuriser le succès commercial de tout nouveaux produit ou service.  Je considère  l'innovation marketing comme l'une des méthodologies pour  y arriver : le marketing est alors créateur de valeur (processus créatif), ou accélérateur de motivation d'achat grâce au développement de nouveaux outils (communication).


Parmis les axes de réflexion du moment des auteurs :

- se positionner sur la consommation collaborative
changer – en bien – la vie des consommateurs 
- la disruption : casser les codes marketing (par exemple :  un concept créatif qui va changer l’habitude d’un consommateur que ce soit sur le plan des usages et de la façon de s’approprier un produit ou un service, ou bien du contenu lui-même)
- l'innovation de rupture (" celle qui bouleverse les logiques relationnelles traditionnelles avec le client.
De ce point de vue la Peer to Peer economy (PtoP lending par example), l’avènement des « Makers », la démarche Open source et collaborative appliquée tant à l’immatériel qu’aux produits physiques sont un vivier fécond d’innovation marketing à venir.  A son échelle,  le client devient initiateur, co-créateur, fournisseur, partenaire, voire marque et média…- créer un produit ou service  qui n'existait pas avant, ou créer une nouvelle relation avec le consommateur sur un produit ou service existant
- distinguer le coup de génie de l'innovation réelle
- innovation culturelle et organisationnelle : "faire participer les consommateurs, les écouter, dialoguer avec eux, redonner du sens à l’acte de consommer, intégrer le développement durable … bref mettre « réellement » et plus seulement dans les discours « corporate » le client, et au-delà du client, le citoyen et l’humain, au cœur de l’entreprise ".
- dispositif qui utilise différents canaux pour atteindre des résultats chiffrés (ROI)

Lire les articles :
http://nuitdumarketing.adetem.org/category/linnovation-marketing-vue-par/

lundi 20 mai 2013

Eco-innovation : opportunité avec l'appel à projet CIP



Retrouvez l'appel à projet européen CIP Eco-innovation parue la semaine dernière avec comme dead line le 5 septembre. J'aime assez la vidéo de présentation très "branchée".  l'image positive et dynamique qui se dégage de cette présentation est engageante.


Le CIP est un Programme-Cadre pour la compétitivité  et l' innovation sur la période 2007-2013. C'est donc le dernier Appel à Projet de ce programme.

Seront pris en compte tous produits, process, et services innovants réduisant les impacts environnementaux, prévenant la pollution, ou permettant une utilisation plus efficace et responsable des ressources naturelles.

les thèmes de prédilection sont :
- matériaux recyclés
- produits de la construction durable
- l'eau
- boisson et alimentation
- green business

l'AAP  concerne la mise sur le marché d'une green  innovation en phase de recherche avancée.
50% des dépenses sont couvertes, incluant  l'analyse du marché et l'expérimentation.
L'accès au prêt est le financement privilégié.

Plus d'infos : http://ec.europa.eu/environment/eco-innovation/apply-funds/call-proposal/index_en.htm

Une question, un projet ? contactez-moi  pour sécuriser votre dossier ! une bonne occasion de travailler sur la méthode de marketing de l'innovation, car pour une fois, l'analyse du marché est prévue dans un appel à projet sur l'innovation.

A partir de 2014, le nouveau programme cadre européen s'appellera COSME, et est attendu en janvier. http://ec.europa.eu/cip/cosme/index_en.htm


mercredi 15 mai 2013

Neuromarketing pour comprendre certains mécanismes d'achats : magique ! ou savoureux !

Voici une vidéo très intéressante dans le cadre d'une conférence organisée par Poweron.
Elle traite des comportements d'achats sous l'angle scientifique de la mémorisation et des mécanismes connus du  cerveaux. Cette approche est liée à la Neuro-économie, et Neuro-sciences cognitives du comportement d'achat.

Les deux intervenants (Samuel Gaulay, et Vincent Delourmel), magiciens, ont eu l'idée de joindre leur activité avec le marketing, et de faire un rapprochement entre le processus de décision d'achat avec les facultés du cerveaux à mémoriser les choses, ou "ne pas voir certaines choses" si on sait détourner l'attention (avec la "parenthèse de l'oubli" utilisée par les magiciens)!

Il ressort que les facteurs de décisions d'achat ne sont pas forcément la réalité (ou rationnels). Plusieurs facteurs entre en jeu.

Les intervenants rappellent les 3 phases du processus de décision d'achat :
- 2 phases de REFLEXION :

  • CONSCIENCE (awareness) : c'est le "diagnostique de la peine", de la problématique.  Pour reprendre une idée simple qui parle à tous les parents  : " il n'y a que les bébés sales qui réclament le changement !"
  • CONSIDERATION : on rassemble l'information pour trouver une solution, phase qui peut durer 8 mois en BtoB, avec 5 ou 6 personnes qui peuvent intervenir. C'est une phase de veille.

- phase de DECISION : quelle solution retenir parmi celles trouvées (on consulte alors les sites de vendeurs)

La stratégie à retenir pour un fabricant est alors de positionner son information commerciale sur les différents canaux pour exister sur toutes les phases du comportement d'achat. Par exemple, agir en phase 3 pourrait être inutile si l'acheteur a déjà fait une pré-sélection en phase de considération.


L'acheteur sera donc influencé par sa mémoire.

Comment bien mémoriser une information, et aussi  structurer un message ou une communication ?

1/plus on met du sensoriel dans une information, plus on la retient (mémoire sensorielle qui agit sur l'attention et la perception). On Capte l'attention avec une accroche forte. Dans ce cadre, il ne sert à rien de communiquer sur tous les besoins du client, mais de se concentrer sur une seule problématique clairement identifiée (même si on en identifie plusieurs)
2/comment traiter l'information : il faut la manipuler pour la retenir, donner du sens à l'information, et je m'assure que j'ai bien compris l'information.
3/je la mets dans un contexte si possible
4/je la répète quelques fois (pour faciliter les connections cérébrales)
5/réactiver l'information pour agir sur la mémoire à long terme (la partager avec quelqu'un par exemple , la réactiver)

Un travail à long terme de relation client, s’appuiera donc sur une stratégie de réponses ou présence correspondant à toutes ces phases du comportement d'achat, et la communication tiendra compte des mécanismes de mémorisation.

Ce travail fait,  quel va être le déclencheur de l'achat  ?
 au delà du travail sur la mémoire, les intervenants citent les résultats d'une étude de Patrick Ranvoisé, qui montre les 6 stimulis ou facteurs permettant d'influencer le cerveau.
-l'egocentrisme (à éviter !). éviter le "je". préférer le 'Vous"
-être tangible : démontrer avec des faits, des études, des cas
-montrer le contraste par rapport aux autres solutions
-soigner le début et la fin d'une communication (ce qu'on retient surtout),
-importance du visuel
-importance des émotions

lire la vidéo :


pour aller plus loin :

http://www.salesbrain.com/why-do-you-need-a-neuromap/neuromap-overview/

et :
http://marketing.thus.ch/loader.php?page=Neuromarketing

POur les points négatifs du Neuromarketing : 
Et pour les sceptiques, voici l'émission de Cash Investigation qui va vous régaler ! voici dans cette émission abordée sous  l'angle du ""neuro" scepticisme, comment les émotions sont utilisées de façon "inconsciente".
Un régal pour Mac DO ! http://www.youtube.com/watch?v=ewsGsoixGj4



LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...