lundi 21 décembre 2015

Les artistes et leur rapport aux marques, par Géraldine Michel

Un article interview passionnant sur une recherche menée par Géraldine Michel, avec des analyses notamment de Marie-Ève Laporte et un livre, qui montre les interactions entre les artistes et les marques.
L'idée aussi "pop" que la marque créé du lien.

Une source de créativité marquée ...dans les chansons, les romans, les tableaux....elles permettent notamment de donner une identité.

les marques sont des signes des symboles en sémantique et graphique. Les artsites s'en servent, la déforment...
Pour les marques, entrer dans le monde culturel est une ouverture vers des marques "cultes".




source : http://www.ladn.eu/actualites/artistes-marques,article,29229.html#.Vm_ybtUKOGt


samedi 21 novembre 2015

Vers une économie plus sociale et respectueuse de la planête: c'est possible par l'innovation


Nous alimentons un monstre, le capitalisme. 
Il nourrirait les "stratèges". Une "poignée" d'individus qui possèdent la richesse, ou souhaitent la posséder. Mais qui ont aussi (eu) l'intelligence de comprendre le système, et d'anticiper ou de s'adapter aux évolutions des modes de vie. Le marché.

Certains mettent en place des tactiques guerrières pour y arriver, qui n'ont rien à voir avec le "marché", c'est à dire la satisfaction des besoins. La force est alors employée pour arriver à ses fins. L'influence et la manipulation de l'homme par l'homme semblent au cœur de presque tout... ; à ne pas confondre avec la communication....

Le capitalisme aujourd'hui est un cycle destructeur en trois principes : Surproduction, Surconsommation, Surendettement. 
Le but est l'enrichissement financier des stratèges. La résultante ne serait-elle pas une forme d'appauvrissement "radical" de la planète : Ressources naturelles, social, politique, santé.... tout juste compensé par un bien-être relatif lié aux progrès de la science, que les médias s'acharnent à nous montrer. 

Nous sommes en fait confrontés à un fléau de ce j'appellerais les "sur" ou "over" saturations qui nous éloignent de la spiritualité et nous plongent dans la violence des éléments naturels et humains : Sur-pollution, Sur-dépression, sur-épuisement, sur-pauvreté, sur-contrôle, sur..... la liste est longue. 

Je crois qu'il est temps de rompre avec cette approche pour le bien de tous. 
Je donne ici un exemple de ma réflexion, où l'innovation peut permettre d'inverser partiellement les choses en remettant l'homme au cœur du système, et moins la finance.

jeudi 9 juillet 2015

Aquagreen: premier financement participatif au profit d'une commune (Orsay) pour le traitement de ses lacs

Aquagreen est proposée en  financement participatif sur Ulule, au profit de la ville d'Orsay
Les difficultés de financement inhérentes aux marchés publics actuellement, mettent à mal les innovations destinées aux communes.

Aquagreen, que j'ai déjà présentée, (http://innovationgagnante.blogspot.fr/2014/01/marketing-de-l-innovation-application.html)  entre dans sa troisième année de confrontation au marché.
C'est une plateforme autonome, qui permet de traiter les plans d'eaux de surface sujets à l'eutrophisation.

Lauréat de l'appel à projet Aixpé de la région Ile-de-France 2013, (http://innovationgagnante.blogspot.fr/2013/09/ile-de-france-aide-lexperimentation-de.html) le premier prototype avait été installé sur le Lac du Mail à Orsay (91), et a donné toute satisfaction en rééquilibrant notamment  le taux d'oxygène dans l'eau. Plusieurs communes ont été depuis intéressées par l'équipement autonome pour leurs plans d'eau, car Aquagreen permet de retrouver naturellement un bon état écologique de leurs lacs, grâce au dispositif breveté de sur-oxygénation.

Deux autres versions ont par la suite été testées en Chine, près de Shanghaî en 2014, pour répondre à de fortes attentes, et remédier à la morosité ambiante en France. Celà nous a permis aussi d'optimiser plusieurs versions de l'équipement, notamment sur des eaux fortement polluées.

Pour rompre avec la logique de restriction budgétaire des communes françaises,  nous avons proposé à la ville d'Orsay  et à d'autres villes intéressées par la solution,  un financement original, pour ne pas dire innovant dans le cadre d'un financement participatif dont le bénéficiaire est la collectivité.

Orsay a accepté là encore d'être la première commune à proposer à ces habitants de participer au financement d'Aquagreen. La commune s'engageant à hauteur de 7 000€.
Les Orcéens avaient largement plébiscité l'équipement qui était resté plusieurs mois sur le lac du Mail entre l'été  2013 et l'hiver 2014.  Le héron local "Arthur"  et les poules d'eau s'en étaient même faits un lieu de résidence confortable au milieu du lac! nous avions d'ailleurs mis en avant l'intégration paysagère du produit avec l'apport d'une végétalisation périphérique.

C'est sur le site de financement ULULE que INNOGUR Technologies a déposé le projet. Les particuliers peuvent ainsi financer à partir de 5€ le dispositif, contre différentes contreparties, certaines ayant été offertes par la ville, comme des places de cinéma.

Nous avons sollicité la ville dans ce sens, pour que les orcéens aient des accès aux actions culturelles de sa ville dans une dynamique de cercle vertueux.
flyer Aquagreen pour le financement participatif sur la ville d'Orsay

Les professionnels qui souhaitent également investir trouveront des contreparties adaptées au prorata de leurs mises, en bénéficiant de l'activité conseil d'INNOGUR, orientés autour de nos savoirs faire en innovation (matérialisation d'idées, brevetabilité, stratégie de positionnement, mise sur le marché...)

il reste 60 jours pour réunir le budget nécessaire. Le défi est lancé !
une action de communication de proximité aura lieu durant toute la période.


lien :

http://fr.ulule.com/aqua-green/

le site Aquagreen : http://www.aquagreen-tech.com/fr/
FB : https://www.facebook.com/aquagreentech

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...