lundi 15 août 2016

Conceptualiser un produit (Part. 1) : d'une problématique aux solutions. Approche philosophique de l'abstraction

Lorsque l'on est face à une problématique, surtout si elle est nouvelle, il est généralement difficile et contradictoire d'avancer une ou des solutions.
L'approche philosophique apporte un premier éclairage sur la façon d'apporter un raisonnement, par
l'abstraction.

Qu’est-ce que l’abstraction ? Cf. Philosophie de A à Z, Hatier
– sens ordinaire (péjoratif) : idée éloignée de la réalité, chimère
 – Sens « philosophique » : action de l’esprit consistant à isoler un élément (une propriété, une relation...) d’une représentation (de personne, de chose...) ou d’une notion. Par ext. : le résultat de cette action. ,
→ Dès lors que l’on pense et/ou que l’on parle, on se situe dans l’abstraction

Critères d’une pensée abstraite « dire ce qu’on pense » se transforme en → « penser ce qu’on dit » Elle est capable de :
– problématiser : reconnaître et expliquer pourquoi une question nous plonge dans l’embarras
– conceptualiser : définir les termes ET expliquer le cheminement qui structure ces définitions → distinctions conceptuelles
– « Argumenter consiste à trouver les moyens pour trouver une unité de réponse, une adhésion à sa réponse auprès de l’interlocuteur, donc à supprimer l’alternative de leurs points de vue originels... » (Meyer, p. 15).



Cet exemple ci-après est très intéressant : débat sur la peine de mort. L'auteur nous propose ce schéma méthodologique :




La conceptualisation consistera à évoquer la problématique de "juste" ou "injuste" selon les 3 conceptions de la justice, puis d'argumenter, après avoir rappelé les différents types de raisonnements
#raisonnement
document complet:


http://lettreshg.ac-orleans-tours.fr/fileadmin/user_upload/lhg/stage_fo_de_fo-20012-04-13_article.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

un commentaire ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...