samedi 22 décembre 2012

Révèle l'innovation et la créativité qui est en toi ! nouveau paradigme de l'innovation

ouvrons la boite de pandore de notre
créativité  et  innovons !
Je ne peux m'empêcher de publier cet article, puisque la fin du monde étant prévue hier,  et nous n'avons d'autres alternatives que celle de poursuivre notre chemin.... créatif, et semé d’embûches. Le combat vers la lumière se poursuit !

Voici le fruit d'une réflexion, après la lecture d'un article sur les travaux  en cours de Eric Von Hippel. Vers un nouveau paradigme de l'innovation,  qui ne peut que me faire sourire calmement. On découvre (enfin ?)  que les individus que nous sommes, avec nos envies, pouvoir d'achat, mais aussi nos expériences personnelles, sont peut être à l'origine des plus grandes inventions et innovations ....

Que celles-ci sont reprises, copiées, ou appropriées par des entreprises, une fois que le "risque" de marché  est passé.
En clair, les consommateurs que nous sommes, se retrouvent subitement de l'autre coté de la barrière ! dans la lumière des projecteurs de l'innovation. Peut être aurons nous bientôt un "vrai statut" ! il y a déjà  les inventeurs créateurs, les porteurs d'idées (statut un peu vague vous en conviendrez) et peut être bientôt, allez, je me risque à inventer un nouveau groupe :  les "marketeurs intuitifs " ?
Nos idées créatives pourraient exprimer un besoin de marché qui dépasserait notre propre besoin personnel, et pourraient devenir The produit de l'année !

L'innovation dans notre économie pourrait alors être le résultat d'une créativité que j'appellerai "diffuse", isolée parmi nous tous, et qui peut germer ou non, en  fonction  des "bonnes" rencontres, de la persévérance, voire (suivez mon regard) d'un bon accompagnement.  

Les producteurs, eux,  attendent dans l'ombre que le besoin se développe autour d'une nouvelle idée, avant de se décider à l'industrialiser à plus grande échelle.

Finalement, pourrait-on changer le regard  "sceptique" que l'on porte sur l'innovation émanant de tout un chacun, faciliter l'émergence d'une idée diffuse, réduire la frilosité des facilitateurs pour développer une idée qui ne viendrait pas d'un chercheur, mais plutôt faciliter la rencontre entre chercheurs et "marketeurs intuitifs" ?
Celà me fait penser aux "boites à idées" ou approches d'innovation participatives dans les entreprises.  Mais dans pareil cas, sait-on reconnaître aujourd'hui dans l'entreprise  la paternité d'une idée à sa juste valeur  ?

Je vous le dis, chers lecteurs, nous avons un pouvoir en sommeil, celui de créer.  En fonction de notre ambition,  il reste alors à SECURISER le développement des idées.
Lachons -nous, et ouvrons notre boite de pandore !


L'article de Eric Von Hippel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

un commentaire ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...