lundi 27 octobre 2014

CEA Grenoble : une journée de discussion sur le marketing innovation

Le CEA me demande de communiquer sur la journée organisée le 13 novembre prochain à Grenoble.


Quelles réponses face aux contraintes actuelles ?

Innover dans le marketing de l’innovation technologique

Face à la crise, dans un monde en perpétuel changement, un autre marketing s’impose.
Comment transformer les menaces en opportunités ?
Comment rebondir avec une démarche d’innovation dans un environnement difficile?
Comment créer plus de valeur avec moins de moyens ?
Comment tirer parti de son écosystème pour innover?
Relancer l’industrialisation par l’innovation ouverte ?

Nous vous invitons à profiter de l’expérience de ceux qui ont su retirer tous les bénéfices d’un marketing de l’innovation et des technologies innovant.


L'introduction du sujet, par Marc Giget portera sur les enjeux du marketing de l'innovation : 

9h30 - 10h00 : Les grands enjeux du marketing de l’innovation dans un monde complexe en mouvement

Marc Giget, président de l'Institut européen de stratégies créatives et d'innovation et du Club de Paris des Directeurs de l’Innovation
La déception de la société face aux innovations actuelles démontre une marge importante d’amélioration du marketing, qui se fait dans deux grands axes: big data et digital marketing et implication croissante des utilisateurs dans la conception des nouveaux produits et services.


Suivra ensuite une intervention du professeur Daniel Rey, Docteur en Gestion qui mène des recherches sur les consommateurs et le marketing de l'innovation.
10h00 – 10h30 : Le client, toujours au cœur de l’innovation

Daniel Ray, professeur de marketing et responsable de l’Institut du capital client au sein de Grenoble Ecole de Management
Pourquoi les clients n’achètent-ils pas toujours les « meilleurs » produits (les nôtres...) ? Malgré toutes les mutations des différents écosystèmes censées révolutionner les processus d’innovation technologique, comprendre, mieux, intégrer les futurs clients tout au long du processus d’innovation reste un basique. Mais comme le suggèrent de trés nombreux exemples ainsi que les recherches scientifiques du domaine, mettre en place et/ou renforcer à outrance les normes et autres process d’intégration du client dans la chaîne d’innovation ne remplaceront jamais une réelle « orientation client » de l’entreprise et de chacun de ses collaborateurs.

La fin de matinée permettra de présenter les démarches d'innovation  de 3 entreprises  PME ou TPE.

11h00 – 12h30 : Témoignages: Le MTI innovant appliqué aux projets. Déclinaison dans une start-up, une PME et une ETI

Jean-Luc Vallejo, co-fondateur, ISKN
ISKN a conçu une surface sensitive et perceptive pour que les objets de la vie quotidienne interagissent avec le monde numérique. La première application permet de numériser en temps réel notes et croquis avec un stylo standard. Comment une start up issue du CEA Leti a-t-elle réussi à gagner 18 à 24 mois sur un marché où le facteur temps est critique. Retour sur l’aventure du crowdfunding.
Marc Pollina, fondateur et président de M3 Systems
M3 Systems est une PME spécialisée dans la radio-navigation par satellite. Comment cette entreprise, confrontée à une concurrence mondiale, a-t-elle su faire évoluer sa stratégie et adapter ses moyens pour faire converger une approche tirée par ses développements technologiques avec l’écoute des besoins du marché ?
Sébastien Martin, directeur commercial adjoint, Poma
Passer d’une offre produit à une offre de solution, c’est le challenge que doit relever POMA, leader du transport par câble. Quelles approches du marketing de l’innovation pour rechercher les ruptures technologiques ayant des répercussions sur l’approche contractuelle, la gestion des risques, et le transfert de services ?

Début d'après midi, Trois ateliers  très intéressants, mais "au choix" présenteront les tendances marketing du moment :

14h15-15h15 : Quoi de neuf dans les outils de marketing de l’innovation ? 3 ateliers au choix

Le marketing BtoB à l’heure du digital: marketing 2.0 et réseaux sociaux – Grenoble Ecole de Management, Christian Rivet, Professeur à GEM
Apport des serious games pour l’innovation – Grenoble Ecole de Management, Hélène Michel
Le lean marketing, l’exemple de la start-up – CEA Leti, Philippe Ruffin

Enfin l'innovation abordée par 2 grand groupes :

16h15 – 17h15 : Comment deux grands groupes industriels ont-t-ils fait évoluer leur stratégie pour s’adapter aux changements?

Benoit Jacquemin, directeur innovation & technologies, BU Industrie, Schneider Electric
Le processus d’innovation au sein de Schneider Electric : une démarche intègrée alliant client, proposition de valeur, technologie et business modèle. Illustré au travers d’exemples concrets d’utilisation des leads customers et de veille technologique .
Dominique Levent, directrice créativité et promotion de l'innovation, Renault
Innovation frugale, Jugaad ... de quoi s'agit-il exactement ? Comment ce nouveau concept venu d'Inde influence-t-il les projets de recherche et plus globalement la stratégie de Renault. L'exemple de Twizzy et Logan.

SI je souligne l'intérêt d'essayer de "changer " l'approche marketing de l'innovation, face aux évidences de l'"échec" de la vision saint simonienne de l'innovation à la française,  il serait risqué de s'arrêter à une approche "cosmétique"  de l'innovation, pour en définitive, ne "rien changer". On peut donc s'attendre à l'issue de cette conférence, à un apport pratique et théorique sur les processus d''innovation sous une approche marketing. 

Voici pour alimenter le débat deux remarques. 

Pour ma part, Il serait souhaitable que la définition du concept de marketing de l'innovation puisse être clarifiée. Car l'écoute ou la connaissance client, ou la simple utilisation d'outils informatiques statiques ne justifie pas à elle seule de prétendre à s'inscrire dans une nouvelle approche. En témoigne la notion de besoins inconscients qui domine largement les acte de consommation, ou encore les caractéristiques d'hyper dynamisme des marchés aujourd'hui qui rendent obsolètes les datas à peine créées. 

Je m'interroge également sur une vision restreinte autour des "outils" technologiques au service de l'innovation. Par exemple le big data, pour enrichir les fonctionnalités des produits, ou le digital marketing, pour la communication aval ou la mise en place de MDM (Master data Management). 
S'ils peuvent servir la réflexion, ou aider le marketeur, mettre en avant les atouts et les freins de ces outils peut être  constructif. 

inscription à la conférence  sur : http://rencontresmti2014.insight-outside.fr/
tarif : 150 €


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

un commentaire ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...